Sélectionner une page

Le cha-cha-cha est une danse relativement simple à apprendre, mais le pas de base est un petit peu plus compliqué que celui des danses apparentées (rumba, mambo, salsa…). Sa principale caractéristique réside en effet dans le chassé effectué sur le « quatre-et-un » du décompte de la danse. Comme dans toutes les danses latines, c’est le garçon qui guide la fille.

{flv}chachacha|480|300{/flv}

Le pas de base :

  • temps 2 : le danseur avance son pied gauche en transférant le poids du corps vers l’avant (danseuse recule pied droit)
  • temps 3 : le danseur retransfère le poids du corps vers l’arrière (le pied droit – danseuse : pied gauche)
  • temps 4 et 1 (ou “cha-cha-cha”) : le danseur exécute un chassé vers la gauche (la danseuse vers la droite)

On recommence alors en inversant les rôles entre danseur et danseuse.

Une autre façon de danser le cha-cha est le “carré” qui consiste à avancer d’abord le pied droit deux fois puis avancer le pied gauche à la même hauteur, puis reculer le pied droit d’un pas, puis reculer le pied gauche deux fois, puis le pied droit d’un pas puis avancer le pied gauche d’un pas et recommencer avec le pied droit comme au début et ainsi de suite.

Le cha-cha-cha est une musique entraînante, qui se caractérise par un décompte original : on compte “deux-trois”, “quatre-et-un”, ce dernier correspondant au “cha-cha-cha” ayant donné son nom à cette danse.

Le tempo du cha-cha-cha tourne le plus souvent autour de 100/120 pulsations à la minute.

Pierre Lavelle, un professeur de danse anglais parti à Cuba a simplifié les pas et appelé la danse cha-cha au lieu de cha-cha-cha.